Thyroïde 2017-03-05T21:35:04+00:00

Quand opérer ?

La thyroïde est une glande endocrine située en avant du cou, elle a pour fonction de gérer la croissance et l’énergie du corps humain. Elle peut être atteinte dans sa morphologie (augmentation de taille, tumeur bénigne ou maligne) ou sa fonction endocrine : normale (euthyroïdie), diminuée (hypothyroïdie) ou augmentée (hyperthyroïdie).

La chirurgie de la thyroïde rentre dans le cadre d’une prise en charge multidisciplinaire impliquant endocrinologues, radiologues, chirurgiens et autres spécialistes.

Après une éventuelle préparation à l’opération, on doit réaliser une thyroïdectomie dans les situations suivantes :

1) Un goitre : augmentation de volume de la thyroïde due à des nodules ou à des kystes

2) Un nodule thyroïdien : « boule » pouvant correspondre à une tumeur bénigne (le plus fréquent) ou à un cancer (plus rarement).

3) Une hyperthyroïdie due à l’hyperfonction de toute la glande (maladie de Basedow) ou à un nodule « toxique » localisé dans une partie de la thyroïde.

4) La récidive d’une maladie après une précédente opération partielle de la thyroïde.

Quel type d’opération :

Toutes les opérations sont réalisées avec une narcose complète.

La thyroïde a eune forme de « H », avec 2 lobes reliés par un isthme. En fonction des maladies les opérations suivantes sont proposées :

Quels sont les risques pendant et après l’opération :

 1) Nerf récurrent (appelé aussi nerf laryngé inférieur) :

Il s’agit d’un nerf qui passe de chaque côté du cou derrière la thyroïde. Il est toujours recherché, identifié et protégé pendant l’opération. Il commande les cordes vocales, dont le rôle est de pouvoir parler et de fermer l’accès au poumon pour éviter de s’étouffer lorsqu’on mange. Un blocage de l’influx nerveux (que le nerf soit intacte ou lésé) provoquant ainsi une voix faible ou rauque est un phénomène rare (environ 5-10 % des opérations), non prévisible et surtout provisoire avec une récupération en quelques jours ou semaines.

2) Les parathyroïdes

Il s’agit de 4 glandes situées dans le cou autour de la thyroïde, leur rôle est de régler le métabolisme du calcium. Une seule glande saine suffit à assurer une fonction normale. Lors d’une opération de la thyroïde, les glandes parathyroïdes peuvent être mises en danger en raison de leur proximité étroite à la thyroïde. Les symptômes (sensation de fourmis sur les mains et la face, crampes) pourraient survenir dans 5-10% des cas. Le traitement est une substitution temporaire de calcium.

Bénéfices de l’opération et suivi post-opératoire :

Le but de l’opération est d’enlever un volumineux goitre, un ou des nodules suspects de cancer ou une glande thyroïde qui fonctionne trop. Ces opérations ont été proposées parce qu’un autre traitement n’était pas possible ou a échoué.

Après une thyroïdectomie, une substitution en hormones thyroïdiennes (1 comprimé par jour) doit être instaurée dans un délai de quelques jours et nécessite une surveillance par des prises de sang une ou deux fois par année. Le suivi est assuré par votre médecin traitant ou un endocrinologue. En cas de cancer de la thyroïde, un endocrinologue spécialiste vous donnera des informations complémentaires, quand à la nécessité ou non de prévoir un autre traitement complémentaire.

Rendez-Vous

  • Cabinet Nyon   :   022 990 33 11     (Depuis l’étranger +41 22 990 33 11)

  •  Fax   :   022 990 33 12     (Depuis l’étranger  + 41 22 990 33 12)

  • Mail   :   cabinet@drfournier.ch

  • CHUV Lausanne   :   021 314 01 24     (Depuis l’étranger +41 21 314 01 24)

PRENDRE UN RDV